Ce confinement positif

Je suis anxieuse. Ça, ce n’est pas un secret.

Depuis mon confinement le 12 mars 2020 dernier, j’ai vécu toutes les couleurs du dit arc-en-ciel « ça va bien aller ». T-O-U-T-E-S

Et un beau jour d’avril… Ce qui devait arriver arriva.

BLACK OUT

Je me suis retrouvée la « tête dans le cul », le coeur à plat, des heures passées dans mon pyjama, les jours sans me doucher, la perte d’appétit, le manque de motivation total, le besoin de dormir 20h/24h, l’envie de partir, loin, très loin.

J’ai réellement touché le fond.

J’aurais « décrissé ». J’aurais tout laissé tomber. J’en pouvais plus, je ne faisais que pleurer. Mes démons avaient « encore une fois » gagné. J’étais entrain de me noyer. Et cette même journée, j’ai décidé de prendre mon téléphone et de faire ma capsule « On jase avec Amé » sur Instagram et de tout vomir. Tout vous vomir mes angoisses, mes peurs, mes chutes, moi.

Pourquoi j’ai fait ça? Aucune idée. Mais ça m’a fait un bien énorme. Fallait que ça sorte, fallait que j’en parle à quelqu’un d’autre que mon chum. Je n’étais même pas capable d’en parler à mes amies. Mais j’ai fait un vidéo. J’ai passé à deux doigts de le supprimer.

Et c’est à cet instant que quelque chose à changer en moi…

J’ai compris enfin le fil d’arrivée que toutes ces années de consultations ont semé. Je venais de comprendre sincèrement ce manque, ce trou, cet espace, ce vide qui m’habitait depuis si longtemps. J’ai alors réalisé ce qui me faisait réellement vibrer.

J’ai tout simplement lâché prise.

Nous sommes mi-mai et je me sens tellement bien. L’angoisse est effectivement toujours présente, mais différemment. Je ressens une légèreté que je n’ai jamais rencontré. J’ai un laisser-aller assez déroutant. Je crois que j’ai compris beaucoup de choses avec ce confinement. J’ai fait des choix, des points et des remises en question.

Ça fait au moins 25 ans que j’essaie de lâcher prise sans y arriver vraiment. Je n’avais jamais compris le concept quand les gens ou ma psy m’en parlait. Mais là…

Je croyais que je prenais soin de moi, mais en réalité, non. Du moins, pas de la bonne façon. J’espère de tout coeur pouvoir continuer ma petite routine à moi « après » le confinement. Je suis également choyée d’avoir eu beaucoup de vos messages, de vos encouragements, de pouvoir me sentir moins seule.

Je vous souhaite de pouvoir retirer du positif de ce confinement, de prendre ce temps qui nous est imposé afin de trouver ce déclic.

Un jour à la fois.

Amélie xx

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s