Le moule dans lequel mon fils ne sera jamais et tant mieux

Ce billet est s’adresse à tous les parents.

Mais particulièrement, à ceux qui jugent SANS savoir, à ceux qui passent des commentaires DÉSOBLIGEANTS, à ceux qui ne vivent pas cette SITUATION.

À ceux et celles qui ne me connaisse pas, je suis une maman de deux garçons. Deux garçons très différents sur tous les points. Un a les cheveux bruns raides, les yeux pairs, la carrure de son père et est très anxieux. L’autre est blond frisé, a les yeux bleus, il a un « frame » de chat ( non il ne retient pas de moi..) , il est casse-cou, dyslexique , dysorthographique et il a un TDAH avec opposition.

Je veux parler dans ce billet aux parents qui vivent avec un enfant qui, à tous les jours, essaie de frayer un chemin dans la jungle de la société qui croit qu’un enfant devrait être calme, poli, posé, sportif, bon à l’école, reste tranquille au restaurant, ne cri pas, ne rouspète pas, ne fait trop de bruit, ne fait pas de crise, performe dans tout, s’endort facilement, ne claque pas des portes, ne donne pas de coups, ne lance pas d’objet par la tête, voit le danger, a tout plein d’amis, et j’en passe.

Bref, vous voyez le portrait.

Nous, les parents d’enfants « différents », vivons avec tout le contraire du paragraphe plus haut. J’ai décidé de publier ce billet aujourd’hui car je veux arrêter de toujours devoir me justifier. J’en ai marre des regards, des chuchotements des gens dans les endroits publics, des « bons conseils » sur comment je devrais agir dans telle situation… Vous n’avez AUCUNE idée de notre quotidien, de nos pleurs, de nos combats, de nos tempêtes, de nos victoires si petites soient elles que l’on croirait que nous avons le billet gagnant du 70 millions…

Nos 10 dernières années se résument à de nombreuses rencontres avec des pédiatres, des psychologues , des pédopsychiatres, des neuropsychologues , des médecins, des orthophonistes, etc. Nous avons donc pris la décision de le médicamenter. Mais, la lumière n’y est pas encore… Le tunnel est long, très long et il est dans l’obscurité totale.

Et qui dit médicaments, dit…. Bienvenue dans la montagne russe des essais/erreurs…

Il faut alors trouver la fameuse molécule qui sera la bonne. Et parfois, la bonne molécule ne fait plus au bout de quelques années… alors, il faut tout recommencer. (lire ici notre combat du moment…)

Mais à tous les parents qui hésitent encore, je veux vous dire que pour notre famille, ça TOUT changé et principalement pour mon garçon. Ses idées noires sont presque disparues, sa joie de vivre est revenue, il sourit, il veut aller à l’école, il est hyper coopératif, ses crises ont diminué de moitié, ses notes ont augmenté, il est HEUREUX. Et ça, c’est les larmes aux yeux que je vous écrit le tout.

Alors, à tous ceux qui passent parfois des commentaires sur des enfants « différents », la prochaine fois, essayer de penser à tout ce que CET ENFANT traverse et son combat quotidien pour « essayer » d’entrer dans le foutu moule de la société qui selon moi, est en forme d’émoji de caca.

Mon fils sera toujours coloré et il le restera. Être différent ne signifie pas être mauvais.

ps: Et oui, nous avons toujours notre trampoline dans notre salon 🙂

Amélie xx

BEBD8C2D-3038-4515-B319-798F9E657A12

4 avis sur « Le moule dans lequel mon fils ne sera jamais et tant mieux »

  1. Amélie Tu es un modèle de courage …d’amour.. Un bonheur de te lire

    Je suis là maman de Martine Chartrand donc tu avais prise en photos Martine était amie avec Jolyane Fortier Parle lui à Jolyane Elle t’aidera

    Bonne journée Amélie 💕

    >

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s