Manquer une part d’amitié.

L’amitié entre femmes. Elle est précieuse, unique, vraie, drôle, différente. Elle ne se quantifie pas, elle est parfaite dans les imperfections qu’elle apporte.

J’ai beaucoup d’amies dans ma vie, elles y sont toutes pour des raisons différentes. Certaines sont loin, certaines durent depuis plus de 20 ans, certaines sont nouvelles et oh combien importantes!

Mais je crois qu’entre femmes et qu’en amitié, ce qui est le plus difficile (du moins pour moi), c’est quand cette amitié devient différente.

Je m’explique.

Une GRANDE amie à moi quittera bientôt pour retourner dans son pays de l’autre côté de l’Océan. Le genre d’endroit que pour la voir, je dois prendre l’avion… Ce moyen de transport et moi, c’est la guerre.

Suite à ce départ #quim’arrachelecoeuretquimerenddejànostalgique, je serai donc en manque… d’amitié.

Ce manque (quel qu’il soit) peut être cuisiné à toutes les sauces. Ce manque est différent pour chacune d’entre nous. Ce manque fait parfois mal, ce manque est souvent jugé, ce manque est intimement relié à notre estime de soi. Ce manque, il est dans vous, il est dans moi. Il est viscéral, il est destructeur. Il est sournois, il est protecteur.

Présentement, il ne me manque presque rien (au point de vue de l’amitié)… du moins pendant encore quelques semaines…

Dans la vie, nous avons tous une âme soeur, et j’y crois dur comme fer. J’ai trouvé LES miennes. Mon âme soeur en amour et mon âme soeur en amitié. Cette dernière (amitié) vient de l’autre côté de l’Océan (tout comme mon mari! Ah! Ces Français!). Elle fait partie de ma vie depuis 2002. Elle est ma moitié d’amitié à la française. Depuis plusieurs années, elle va et vient entre la France et le Québec, puisqu’elle recherche justement son manque…le sien. Elle voyage afin de se trouver ou plutôt de se re-trouver. Pour une xieme fois, je devrai lui faire un aurevoir à la fin de l’été. À chaque fois mon coeur tombe en manque d’amitié profonde, il perd un peu sa moitié. Il perd celle avec laquelle il a fait tant de folies, avec laquelle il a passé des boîtes de kleenex, avec laquelle il est n’a pas besoin de s’exprimer pour se faire comprendre, avec laquelle il a vu se perdre et revenir à la surface tranquillement…

Afin de vraiment en finir avec ce manque, Mlle G m’a demandé de la photographier. Premièrement, j’ai été très touchée, car je connais les raisons qui l’ont poussé à vouloir venir au StudioB. En tant que photographe Boudoir, je capte l’intimité et la féminité des mes clientes, sans les connaître tout à fait. Mais lorsque la cliente est une amie chère… La séance prend un tout autre sens.

Elle a vu qu’une photo à date et première chose qu’elle m’a dit c’est: « Ouin, tu me connais vraiment…  »  Ça me fait le plus grand bonheur, puisque c’est tout un défi de capter l’essence même de l’intimité avec quelqu’un je connais presque par coeur.

Merci de ta confiance, merci de ton amitié franche, merci de ton écoute, de ta présence, d’être toi…

Tu vas me manquer… comme à toutes les fois…

Love you xxx

Amélie xx

 

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s