La vision de la femme selon un homme…

C’est après avoir visionné ce clip où Dustin Hoffman parle de son expérience dans le film Tootsie lorsqu’il a incarné une femme… Il est en anglais, mais je vous résume un peu plue loin le tout… Si vous étiez né une femme, de quelle façon vous seriez différent?

http://www.upworthy.com/dustin-hoffman-breaks-down-crying-explaining-something-that-every-woman-sadly-already-experienced-3

C’est très touchant de le voir parler de ce qu’il a ressenti comme émotion suite à sa transformation. En résumé, il dit que lorsqu’il s’est regardé dans le miroir pour la première fois en femme, il a demandé à l’équipe si ils pouvaient le mettre un peu plus « belle ».  Les maquilleurs ont alors répondu que c’était le mieux qu’ils pouvaient faire… Après, il s’est dit, mais les femmes doivent toujours se sentir comme ça, la pression sociale est énorme!

Il devient ému puisqu’il dit que lui-même, s’il voyait cette femme dans une soirée, il ne serait pas « attiré » à aller lui parler puisque son physique n’est pas très « invitant »… Il dit qu’il réalise les nombreuses opportunités perdues à pouvoir connaître des femmes merveilleuses dans sa vie puisqu’il a été « brainwasher » tellement avec toutes ses années sur l’image que la femme se doit d’avoir.  La société nous remet toujours en pleine face la beauté , le fait d’être mince, d’être belle, d’être féminine même en prenant sa marche… Les hommes grandissent alors dans cette vision utopique de la femme… et ça donne ce que nous savons aujourd’hui comme résultat… Quand une petite fille de 8 ans se trouve grosse… Non, mais… À 8 ans, disons que je passais mes journées à chasser les escargots et les vers de terre. J’avais d’autre chose à penser que mon « apparence »…

Mais je peux vous dire qu’à l’adolescence, moi aussi je suis tombé dans le panneau… Et le tout a déboulé… vite, un peu trop vite…

Dustin Hoffman a réalisé cette facette de la vie d’une femme assez tard dans sa vie et il a dû personnifier une femme pour le réaliser… Mais qu’en est-il des personnes « ordinaires »? Comment pouvons-nous changer le cours de cette vision?  Une personne ne peut pas changer le monde, mais disons que je fais ma part…

La vie m’a donné deux beaux garçons, et je m’efforce de leur inculquer le respect et le fait que les êtres sont tous égaux. Depuis qu’ils sont en âge de comprendre que je leur dit que le physique ne défini pas la personne. Nous sommes tous des êtres uniques et que chacun à un rôle à jouer dans le respect d’autrui. Quand j’ai su que j’allais avoir des garçons, une partie de moi était contente sur un point… Je savais qu’ils n’allaient pas passer au-travers de ce que j’avais dû affronter… Oui ils feront face à des problématiques un jour ou l’autre… Mais vous savez comme moi qu’être femme dans les années 2000 c’est tout un défi!

Le Studio B est un peu ma « mission », ma part que je lègue aux femmes, à la fille que je n’ai pas eu.

Ma féminité a été compromise dans mon adolescence, et je vous dit en toute franchise que lorsqu’une Mlle est devant moi, je puise tout au fond de ma fragilité qu’avait cette adolescente (moi) dans les années 90 et je comprend totalement ce que vous ressentez. Le Studio B est un coup de pouce pour les deux acteurs de la séance. Je suis une femme de tête dans la vie, mais le Studio B vient vraiment chercher la femme de coeur au plus profond de mon être. Cette femme qui est fragile, anxieuse, incertaine, inconfortable, soucieuse de son apparence, du regard des autres, gênée de dévoiler sa féminité.

J’ai créer ce studio pour beaucoup plus que l’amour passionnel que j’ai pour mon métier…

Faites face aux barrières, vivez votre vie à fond, la peur guide nos choix, nos vies.  J’ai décidé d’y faire face à cette peur et j’espère que vous en ferez autant!

Osez!

Amélie xx

Cette présence qui m’adoucit…

Un souvenir.Une journée.Un soleil d’aplomb.Une ambiance.Une paire d’espadrilles.Mon foulard rose.Mon conjoint et une amie.Cette journée était pour toi.Pour celles qui vivaient le même combat que le tien.

C’était la journée de la marche pour l’espoir du cancer du sein.Nous marchions pour toi.Pour elles.Pour une fille,une soeur,une femme,une conjointe,une mère,une tante,une amie,une grand-mère.Pour l’espoir malgré la douleur…

 

Et afin de mettre les troupes dans le « beat » une chanson jouait. La chanson wake me up de Avicii : http://www.youtube.com/watch?v=IcrbM1l_BoI  . Ça y est, cette chanson venait d’être associée à toi dans mon coeur. Une chanson entrainante, remplie de bonheur avec un message tout à fait à ton image. Cette chanson me suit.Partout. Quand je dis partout, c’est que je l’entends partout où je vais. Bien qu’elle soit populaire, elle coïncide toujours avec le moment où j’entre dans mon auto, où j’ouvre la radio à la maison, dans un endroit public, à la télé sur la chaîne radio. À tous les coups, j’ai une sensation qui m’habite, une paix intérieure, un calme malgré une boule dans la gorge. Je te sens, je vois ton magnifique sourire, ta gentillesse, ton bonheur. Le tout me replonge dans cet échange si précieux et si intime que nous avons eu lors de ta courte rémission que j’ai eu l’immense honneur de photographier.

Hier j’ai écouté l’émission de Chantal Lacroix « On efface et on recommence » en différé puisque j’étais en vacances lors de la première diffusion. Je savais très bien les émotions qui allaient m’habiter. Mais malgré les larmes, je souriais, je riais, je trouvais une certaine sérénité dans ce que je ressentais. J’ai visionné ton mariage en tenant la main de mon mari, en pensant à mes enfants, aux tiens. À Nicolas que j’ai eu la chance de photographier à 5 jours de vie. À ton bonheur, votre bonheur. À ta phrase qui disait que tu avais rencontré l’homme de ta vie. Je te comprends puisque j’ai le même sentiment avec le mien. Je voulais te faire un petit coucou ce matin puisque tu es une femme merveilleuse qui a touché tellement de personnes. Et ce petit coucou, je crois fortement que tu me l’as rendu pendant mon voyage aux USA les deux dernières semaines. Nous étions dans la voiture sur le chemin du retour Floride-Québec, quand la fameuse chanson passa à la radio. En même temps, j’ai regardé par la fenêtre puisque j’avais cette boule d’émotions qui m’envahissait. Et voici ce qui était dans le ciel:

 

Pour moi, du moins, c’était plus fort que moi. J’ai alors pris mon cellulaire et j’ai capté ces nuages qui ont la forme d’ailes d’ange…  J’ai ressenti que tu m’accompagnais dans mon voyage et que c’était ta façon de me dire que tout irait bien. Lorsque la chanson fut terminé, la forme avait disparue… Ceux qui me connaisse savent très bien que je ne suis pas une fille religieuse. Mais je crois plus que tout que certaines personnes que nous avons connu deviennent des anges. J’en avais déjà 2, mais là, après cette expérience, je sais qu’un troisième y est…  J’aurai aimé te dire tout plein de trucs malgré notre courte histoire, mais je sais que nous avons partagé quelque chose d’unique pour mon regard sur la vie et pour ma carrière de photographe. Tu as changé ma vision de la vie, ma vision de mon métier.

Merci xxx